Catégories

Archives

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire

|

La petite histoire... du Seventh of July

Le seventh of July remonte à ces premiers dimanches à Côte Vertu. Comme il était alors d’usage de fermer les casse-croûte le dimanche, le nôtre souffrait tragiquement de solitude.

- Faut absolument trouver quelque chose pour tremper le nez du chat dans un bol de lait, s’exclame un jour Julia, désemparée.

Finalement, c’est Fatima qui propose d’utiliser le tableau du menu du jour pour y annoncer, durant la semaine, de nouveaux plats qui seraient offerts en exclusivité le dimanche. On en parlerait toute la semaine pour aguicher les gourmands, les inciter à faire le détour pour revenir le dimanche. Nous voilà tout enthousiasmées par la suggestion. Il s’agit maintenant d’inventer quelque chose d’encore plus génial que tout ce qui est déjà dessiné sur nos murs.

- Facile, déclare Évelyne. Cora, à quoi tu penses?

Un détecteur d’idées a déjà entrepris le ratissage de mon encéphale. On pourrait exagérer l’originalité d’une crêpe ou ajouter des zestes d’agrumes pour améliorer l’arôme des pains dorés, mais ce serait superflu puisque ces aliments sont déjà prisés par la clientèle.

- Et si on mettait des crêpes et du pain doré dans la même assiette? Qu’est-ce que vous en pensez, les filles? Propose Évelyne.

 

- Ouais…dit Fatima, il me semble que ça manque de punch.

- Pas si on ajoute une belle montagne de fruits mélangés, saupoudrée de neige (notre façon de désigner le sucre en poudre), réplique Julia, enthousiasmée.

Il me suffit d’ajouter qu’on pourrait aussi servir le nouveau plat nappé d’un coulis de framboises pour que la folie s’empare du casse-croûte.

- Oui! Mais comment est-ce qu’on va appeler ce régal, boss?

- L’Évelyne de Fatima? Non, ça se dit trop mal!

- Pourquoi pas la date d’aujourd’hui : « sept de juillet »

- C’est pas très accrocheur, commente Julia. Qu’est-ce que vous pensez de « Seventh of July »

- Pourquoi pas? La moitié de notre clientèle est anglaise, et on se chargera d’expliquer le nom et le contenu de l’assiette à l’autre moitié. Tu peux compter sur nous, de conclure Fatima me dévisageant.

L’expression fut très appropriée. Le succès du SEVENTH OF JULY servi le dimanche suivant est si fulgurant qu’à l’unanimité son illustration est placardée au mur dès le lendemain et le plat est servi sept jours sur sept aux gourmands ravis.

Catégories

Archives

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire