Catégories

Archives

  • septembre 2021
  • août 2021
  • juillet 2021
  • juin 2021
  • mai 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire

6 juin, 2020 |

Le magnifique gâteau Reine Élisabeth

C’était du temps de notre premier resto, du temps où chaque jour des dizaines de beaux clients s’accoudaient au comptoir pour un bon déjeuner, deux trois cafés et, à coup sûr, l’attention de la jolie patronne occupée à tourner ses crêpes.

 

Ainsi, un peu avant midi, un certain vendredi de novembre, un travailleur d’Hydro-Québec m’apporte la recette du gâteau Reine Élisabeth de sa grand-mère Pamela, recopiée sur du beau papier acheté à cet effet.

Caché derrière un joli JEAN MARC bleu de cobalt, brodé sur le flanc gauche de son uniforme, le bel électricien me tend le parchemin enrubanné. Faisant cela, ses grands yeux d'acier me dévisagent comme s'ils étaient en train de découper une porte dans mon cœur.

 

Je m’en souviens comme si c’était hier. Ils quémandaient tous un sourire, une attention ou un quelque chose qui m’incitait à offrir un deuxième bol de soupe, à verser une autre cuillérée de sauce sur le hamburger steak ou à doubler la portion du dessert du jour.

 

Nous étions ouverts depuis juste quelques mois et j’étais encore en train d’apprendre mon métier de restauratrice. Déjà, je comprenais à quel point c’était difficile de ne pas pouvoir en faire plus pour tous ces marmots en bottes de construction qui redemandaient du vrai beurre sur le même ton qu’ils racontaient leurs aventures les plus saugrenues.

Heureusement qu’assez rapidement, j’arrivais à faire la part des choses et à reconnaître entre tous un regard affamé, de grandes mains désœuvrées, un cœur inassouvi.

 

Enfin! Allumer le four à 350 °F.

– Il faut d’abord verser une tasse d’eau bouillante sur une tasse de dattes hachées finement en y ajoutant une cuillérée à thé de bicarbonate de soude. Puis, laisser refroidir jusqu’à ce que le mélange soit tiède.

 

C’est probablement ce que je trouvais le plus souffrant à mes débuts. Ne jamais connaître véritablement les clients, ni leur histoire ni leur véritable nom, la plupart du temps. Ne jamais entendre réellement ce que leurs yeux meurent d’envie de nous dire. Ne jamais savoir ce qui arrive dans leurs vies, le soir, lorsqu’ils entrent chez eux. Ignorer pourquoi ils viennent chez nous, ce qu’ils y trouvent, et pourquoi, soudainement, sans avertir, on ne les voit plus.

 

– Dans un autre bol, battre 1/4 de tasse de beurre en crème avec une tasse de sucre blanc, puis incorporer un œuf battu en fouettant. Ajouter à ce mélange les dattes, l’eau dans laquelle elles ont trempé et une cuillérée à thé de vanille.

 

Dans ce premier petit resto, mes enfants et moi étions en train de nous rebâtir une vie. Nous-mêmes moitié tristes et moitié joyeux, nous pouvions tellement compatir à la tristesse des autres et en être facilement imbibés. Ceci explique peut-être pourquoi nos 29 places assises étaient tellement populaires à nos débuts. Nous aimions profondément nos clients et ils nous aimaient. Cette complicité se voyait à l’œil nu. Ça se sentait lorsque la nourriture arrivait sur la table, ça s’entendait dans les conversations des nouveaux clients répétant « ici, c’est pas pareil comme ailleurs ».

 

 

– Dans un autre bol, mélanger une tasse et demie de farine avec une cuillérée à thé de poudre à pâte et 1/4 de cuillérée à thé de sel.

– Incorporer ces ingrédients au mélange de dattes en remuant jusqu’à ce que le tout soit bien mélangé.

– Ajouter au mélange 1/2 tasse de noix de Grenoble hachées.

– Verser le mélange dans un plat graissé d’environ 9 pouces carrés allant au four.

– Cuire environ 40 minutes ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau, glissée au centre, en ressorte propre.

 

Tandis que le gâteau est encore chaud, étendre le glaçage dessus, puis mettre sous le gril 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que le glaçage ait bruni.

 

Le glaçage

– Dans une petite casserole, mélanger 5 cuillérées à table de cassonade, 3 cuillérées à table de beurre, 2 cuillérées à table de crème à fouetter et une tasse de flocons de noix de coco.

– Porter à ébullition à feu moyen et bouillir 3 minutes.

 

Quelques jours après m’avoir fait cadeau de cette précieuse recette, le beau Jean-Marc s’électrocuta les papilles gustatives en croquant dans une pointe du délicieux gâteau Reine Élisabeth. Il me jura même qu’il le trouvait encore meilleur que celui de sa grand-mère. Puis il disparut du comptoir pour toujours. Et nous en fûmes désolés.

Pourtant, deux années plus tard, je le revis, effondré de chagrin, dans la salle d’attente de l’hôpital Rosemont de Montréal.

Moi, j’accompagnais le jeune cuisinier qui avait pris ma place en cuisine.

Pendant qu’un urgentiste allait recoudre la moitié du doigt coupé, l’électricien me raconta le cancer de son épouse et ses deux dernières années d’enfer. Il avait quitté son travail pour s’occuper d’elle.

Ne jamais savoir a finalement préservé ma concentration.

Je n’ai créé aucun autre lien qu’un immense amour pour mon métier de restauratrice. Oui, j’aimais servir les gens et faire du bien aux autres. Je pouvais soulager la douleur momentanée d’un œil noyé de peine parce que je me suis vite rendu compte que le malheur d’autrui s’amenuise à mesure qu’il coule dans une troisième oreille.

Je vous ❤️

Cora

Catégories

Archives

  • septembre 2021
  • août 2021
  • juillet 2021
  • juin 2021
  • mai 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire