Catégories

Archives

  • septembre 2021
  • août 2021
  • juillet 2021
  • juin 2021
  • mai 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire

1 avril, 2020 |

Ça va bien aller

Ouffff! La plupart d'entre nous entreprenons notre troisième semaine de confinement. Je suis isolée, prudente et beaucoup à l’écoute de l’affreuse propagation du Coronavirus. Jamais je n’aurais cru qu’un tel drame puisse être vrai. Pourtant, le film se joue dans nos rues vides, dans nos écoles muettes, dans nos commerces fermés et même dans nos maisons transformées en bunkers de protection contre un ennemi pratiquement insaisissable.

Quoi faire alors pour ne pas désespérer? Pour s’occuper et pour continuer de croire que «Ça va bien aller»? Dessiner des arcs-en-ciel, faire de nouveaux biscuits pour les enfants, pratiquer une sauce plus goûteuse pour vos côtelettes, étudier comment faire des confitures ou réapprendre à faire son propre pain. Et peut-être pourrais-je vous raconter, ici et là, ce qu’une p’tite vieille occupée comme moi fait lorsqu’elle n’a plus rien d’important à faire?

Cet après-midi par exemple. Au retour de ma marche en pleine nature, j’ai fait cuire à feu doux une toute nouvelle confiture de papaye. Des papayes que j’ai bien lavées à grande eau avec une brosse de cuisine. Je les ai pelées et nettoyées de leurs pépins, puis je les ai coupées en petits dés. La chair des papayes recouverte des trois quarts de son poids en sucre a passé la nuit au frigo.

Tout heureuse d’expérimenter une nouvelle recette et surtout curieuse de voir le résultat, je me suis installée sur un tabouret devant le poêle pour surveiller la cuisson. Malgré le feu doux, j’ai dû écumer plusieurs fois les gros bouillons laiteux émergeant à la surface, puis brasser tranquillement avec une cuillère de bois et attendre que les petits morceaux de chair brûlante deviennent translucides, gonflent le torse et s’épaississent en parfaite harmonie avec le sirop, ni trop liquide ni trop collant.

Plus intelligents que mes yeux, ce sont mes doigts qui savent quand éteindre le feu. Juste à toucher quelques gouttes de sirop jetées dans une soucoupe, mes doigts savent que la confiture sera bonne.

À bientôt, Cora 

Catégories

Archives

  • septembre 2021
  • août 2021
  • juillet 2021
  • juin 2021
  • mai 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire