Catégories

Archives

  • juin 2021
  • mai 2021
  • avril 2021
  • mars 2021
  • février 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire

10 avril, 2021 |

Les carrés aux dattes de la femme à Maurice!

Vous en souvenez-vous? Le 8 octobre dernier, je vous ai raconté l’histoire du bel Irlandais qui mangeait de gros « wieners » pour déjeuner. Et comment j’avais composé un plat spécialement pour lui. Le « EGGS MAURICE ». Bref, pour me remercier, sa gentille épouse m’avait apporté une assiette de délicieux carrés aux dattes et, en terminant la lettre, je vous promettais sa recette.

 

Lorsqu’on a vraiment le goût de mordre dans quelque chose de réconfortant à la fois croquant et moelleux, nourrissant et délicieux, les carrés aux dattes sont parfaits.

Voici donc la recette de madame Germaine avec mon grain de sel de cuisinière de casse-croûte sans diplôme et quelque trente ans de pratique.

Pour 9 gros morceaux, la recette nécessite une tôle de 8 pouces carrés allant au four.

 

 

— Moi, je double toujours la recette et j’emballe chaque morceau séparément avant de les congeler. Comme ça j’en ai toujours à portée de main pour une petite fringale en soirée. Oui, oui, je ne suis pas très sucrée, mais à l’occasion, avec un thé noir et un bon film à la télé, je suis au Paradis. D’autant plus qu’y paraît que les dattes sont riches en antioxydants et nous aident à lutter contre la vieillesse.

 

~Allumer le four à 350 °F.

Pour une recette simple donnant 9 morceaux, il vous faut 2 1/2 tasses de dattes dénoyautées et hachées que vous mettrez dans une casserole avec 1 tasse d’eau, 1 tasse de cassonade et 1 cuillère à thé de vanille.

 

— Moi, je mets du jus d’orange pour remplacer l’eau et j’ajoute aux dattes une petite boîte de conserve (398 ml) d’ananas broyés avec le jus pour remplacer la cassonade. Les dattes contiennent du fer, du potassium et du magnésium qui sont des éléments nutritifs essentiels à mon corps qui prend tranquillement de l’âge.

 

~Cuire tranquillement les dattes en brassant jusqu’à ce que le mélange soit en purée. Ensuite, laisser bien refroidir.

 

— En été, je mets la casserole dans un grand bol rempli de glaçons ou, en hiver, sur un banc de neige tout simplement.

Le banc de neige est super pour refroidir le sucre à la crème, le caramel pendant qu’on le fouette, ou le gros chaudron de soupe lorsqu’on est pressé de la transvider en portions pour donner aux petits enfants.

 

~Pour le croustillant, mélanger dans un bol 1 3/4 tasse de flocons d’avoine à cuisson rapide, 1 tasse de farine blanche ordinaire, 3/4 de tasse de sucre blanc, un soupçon de poudre à pâte et 3/4 de tasse de beurre ramolli.

 

— Moi, j’oublie le sucre blanc et je le remplace par un peu de stévia ou de sucre des moines. Surtout ces temps-ci, avec madame pandémie qui prend grand soin de nos bourrelets, je n’ai pas envie de devoir changer de chaise berçante. J’aime les dattes et j’en mange parce qu’elles contiennent plein de vitamines, de minéraux et d’autres éléments bons pour moi, mais surtout parce que c’est bon au goût!

 

~Étendre la moitié du mélange à croustillant dans le fond d’une tôle bien beurrée et presser avec vos doigts assez fermement. Ensuite, étaler également le mélange de dattes, puis recouvrir du reste du mélange à croustillant en pressant très légèrement et en prenant soin de bien couvrir les dattes.

 

— Depuis quelques années, je diminue un petit peu la quantité de gruau dans le croustillant et je le remplace par des amandes effilées. C’est une bonne idée que j’ai lue dans une revue spécialisée dont j’ai oublié le nom. J’ai toujours l’impression que ça augmente le croquant des carrés aux dattes et un tantinet le goût de chaque bouchée.

 

L’important c’est de bien répartir le mélange à croustillant. Ne pas en mettre trop en dessous, car vous pourriez en manquer pour le dessus.

 

Les carrés aux dattes c’est peut-être comme la vie! Tout est question d’équilibre. Savoir aimer est aussi important que bien travailler. Oui, oui, mes oreilles grincent lorsque j’entends ça. Parce que je ne suis vraiment pas la championne de l’équilibre. Mais on peut s’améliorer et il n’est jamais trop tard pour se surprendre soi-même.

 

~Cuire au four environ 50 minutes ou jusqu’à ce que le croustillant soit bien doré. Laisser refroidir au moins 4 heures ou toute une nuit avant de démouler et de couper en morceaux.

 

— Moi je coupe directement dans la tôle complètement refroidie et je soulève chaque morceau délicatement avec ma spatule à œufs. Puis j’emballe individuellement et hop au congélateur.

 

— Dans le temps, j’ai plusieurs fois remercié madame Germaine de m’avoir fait découvrir « les carrés aux dattes » parce que je n’en avais jamais cuisiné. Tout probablement parce que je n’avais jamais vu ma mère en faire. Et les dattes, en Gaspésie en 1950, c’était peut-être très rare.

 

Bref aussitôt que madame Germaine m’a donné sa recette, j’ai commencé à en faire, en suivant mot à mot ce qu’elle avait écrit sur le papier. Et les clients adoraient en recevoir un bon morceau comme dessert du midi. Puis, ce sont les chauffeurs de taxi qui, les premiers, ont commencé à vouloir en apporter dans le taxi. Et naturellement, j’ai dû doubler puis quadrupler la recette pour en avoir assez pour tout le monde. Je me souviens, chaque fois que c’était le dessert du jour, j’en emballais dix à douze bons morceaux juste pour leur faire plaisir.

— Puis, voyant autant de bonheur dans un aussi petit resto, un ange attentif s’est empressé de conclure qu’il en faudrait davantage sur la terre, de ces petits bouibouis chaleureux. Et c’est ainsi qu’en allant créer ailleurs un deuxième petit paradis, puis un autre, puis un autre, j’ai oublié la recette des carrés aux dattes de madame Germaine. Et des centaines de nouveaux cuisiniers ont pris le relais des desserts avec beaucoup d’enthousiasme.

 

— Mais elle m’est revenue, heureusement en me rappelant l’histoire de son mari, le bel Irlandais qui voulait des gros « wieners » avec ses œufs. Et j’ai depuis, baragouiné la recette pour l’ajuster à mon tour de taille.

 

Il faut dire que depuis le début du confinement, j’ai beaucoup de temps pour m’exercer à devenir la meilleure grand-mère au monde. Et j’adore ça; avoir le congélateur rempli de portions de soupes de toutes sortes, de pâté chinois, de bœuf aux légumes et de pâtés au poulet individuels. Tout est prêt pour ma ribambelle d’ados affamés qui n’aura plus qu’à emporter et réchauffer. Et j’ai presque toujours mes bons morceaux de carrés aux dattes emballés précieusement pour ma belle Pénélope.

        ❤️

      Cora

 

Catégories

Archives

  • juin 2021
  • mai 2021
  • avril 2021
  • mars 2021
  • février 2021

Suivez-nous sur facebook

Inscrivez-vous
à notre infolettre

Recevez les toutes dernières nouvelles entourant l'univers de Cora de plus que nos promotions directement dans votre boîte courriel!

M'inscrire